Les déchets diffus spécifiques (DDS)

166_250_2_-imm0398Les déchets diffus spécifiques sont les résidus et emballages des produits d’entretien, de bricolage et de jardinage contenant des substances chimiques. Décapants, peinture, allume-feu, engrais ou pesticides… Ils sont nombreux dans nos placards, sous notre évier, dans le garage ou l’abri de jardin !

Que faire des déchets diffus spécifiques ?

Ces déchets peuvent représenter un risque pour la santé et l’environnement. Il ne faut donc pas les jeter à la poubelle ni dans les canalisations mais les rapporter en déchèterie si possible dans leur emballage d’origine. Un produit non identifiable parce que contenu dans un emballage différent ou sans étiquette fait perdre le bénéfice de sa prise en charge gratuite par l’éco organisme. Alors que vous avez déjà payé son traitement lors de son achat !

ATTENTION  ! Si le produit que vous apportez n’est pas dans son emballage d’origine mais que vous en certifiez la nature, il vous faudra consigner son apport dans un registre.

L’agent de la déchèterie est seul habilité à pénétrer dans le local réservé au stockage des déchets diffus spécifiques. Il peut refuser certains produits non acceptés comme les médicaments à rapporter en pharmacie ou les explosifs.

Comment les reconnaître

La plupart des déchets diffus spécifiques sont repérables grâce aux pictogrammes de danger présents sur leurs emballages.  En effet, mal manipulés ou mal stockés, les déchets diffus spécifiques peuvent provoquer des pollutions, des incendies, des explosions… Mais attention, tous les produits qui présentent un pictogramme de danger sur leurs emballages ne sont pas des déchets diffus spécifiques. A l’inverse, certains déchets diffus spécifiques ne portent pas de pictogrammes de danger comme les enduits, les filtres à huiles de voiture…

Capture

Liste des principaux produits concernés

Entretien des véhicules :
Antigel, filtre à huile, polish, dégivrant, liquide de refroidissement, anti-goudron

Capture

Bricolage et décoration :
Peinture, vernis, lazure, pigments couleurs, enduit, colle, mastic, résine, mousse expansive, paraffine, anti-rouille, white-spirit, décapant, solvant, diluant, essence de térébenthine, acétone

Capture

Entretien de la maison
Déboucheurs canalisations, ammoniaque, soude, eau oxygénée, acides, décapant four, répulsif ou appât, raticide et rodenticide, produits de traitement des matériaux (dont bois)

Capture

Produits de chauffage, cheminée et barbecue
Combustible liquide et recharges, allume-feu, nettoyant cheminée, alcool à brûler, produit de ramonage, fluides frigorigènes des pompes à chaleur…

Capture


Produits de jardinage

Engrais non organiques, anti-mousses, herbicide, fongicide, insecticide

Capture

Produits d’entretien de la piscine
Chlore, Désinfectants, Acides, Bases…

75_75_1_bidon-chlore

Ce que deviennent les déchets diffus spécifiques

Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de produits, ces déchets nécessitent une collecte et un traitement spécifique : dans les Vosges, c’est la société Grandidier qui collecte les déchets diffus spécifiques sur 38 déchèteries et la société Tredi, basée dans le Haut-Rhin qui en assure le traitement par incinération sur un site spécialisé.

Eviter de produire des déchets diffus spécifiques, c’est possible…

A la maison :
Le bicarbonate de soude dissout la saleté et la graisse, enlève les taches des tapis et neutralise les odeurs fortes.
En plus d’être économique, le vinaigre blanc est un nettoyant multi-usage (vaisselle, fenêtres, tissus…) et un formidable anticalcaire.
D’autres produits astucieux et naturels : le citron, le Savon de Marseille, le savon noir, le sel d’oseille
Pour décorer : il existe des peintures, enduits et pigments naturels.

Le désherbage mécanique (binage, sarclage) permet de limiter l'emploi de produits phytopharmaceutiques

Le désherbage mécanique (binage, sarclage) permet de limiter l’emploi de produits phytosanitaires

Au jardin :
Le compost que vous aurez fabriqué avec vos déchets verts servira d’engrais naturel… et gratuit.
Le désherbage mécanique (binage, sarclage)  permet de limiter l’emploi de produits phytosanitaires.
Il existe des produits dits « naturels », notamment des extraits de plante, qui remplacent très efficacement les pesticides chimiques.
En favorisant la biodiversité de votre jardin, vous attirerez les coccinelles et autres mangeurs de pucerons ou les hérissons, friands de limaces !